↑ Revenir à IRIS

Iris en action…2

  • C’est ensuite au tour des images de « Flat » ou encore « PLU » (Plage de lumière uniforme), images prises en visant un écran éclairé uniformément ou bien en visant le ciel à l’aube ou au crépuscule.

    Cliquer sur limage.

    Cliquer sur l'image.

  • Là aussi faire le flat « MAITRE » à l’aide du menu « Photo numérique » et ne pas oublier de l’enregistrer !!
  • Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Les fichiers intermédiaires prenant pas mal de place (12 Mo et ici il s’agit « juste » d’un 300D) nous pouvons les supprimer et garder seulement les 3 fichiers « MAITRE » servant au prétraitement.

    Cliquer sur limage

    CLiquer sur l'image

  • Il est possible d’enregistrer les pixels posant problèmes pour le DARK :
    commande find_hot [nom du fichier] [valeur]
    avec [nom de fichier] = cosme (par defaut) et [valeur] = n, avec n permettant d’avoir entre 200 et 500 points chauds marqués dans la fenêtre « sortie » (voir vidéo).

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Il est temps de passer aux images proprement dites, il s’agit ici d’images de la galaxie M31, prises avec un objectif sigma 70-300 ( Pour plus de détails voir ici ).

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Nous pouvons alors prétraiter les images de manière « automatique » grâce à la fonction Prétraitement du menu « Photo numérique ».
    (Ne pas oublier de sélectionner un petit rectangle dans l’image ne contenant aucune étoile si on souhaite utiliser la fonction optimisation).

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image