↑ Revenir à IRIS

Iris en action…3

  • Il est temps de convertir nos images prétraitées en images couleurs…

    Cliquer sur limage

    CLiquer sur l'image

  • Puis il faut maintenant « registrer » les images couleurs, c’est à dire compenser le décalage entre chacune des images pour qu’elles puissent parfaitement se superposer.

    Attention cette opération doit toujours être faite sur des images couleurs sous peine de résulats étranges (le problème avec les APN étant la matrice de bayer – voir site d’Iris pour plus d’information -).

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Nous pouvons maintenant additionner les différentes images, l’exemple montre ici une simple addition arithmétique.

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Il faut alors sauvegarder l’image obtenue avant de tester les différentes fonctions du logiciel, la fonction « annuler » ne marchant que sur un niveau et pas avec toutes les commandes…

    Si on est sûr de l’image finale on peut aussi effacer les fichers intermédiaires, afin de faire un peu de place sur le disque.

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Pour réduire la taille de l’image et gagner en dynamique on peut utiliser la fonction binning du menu visualisation (bien sûr on perd alors en résolution).

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

  • Puis il ne reste plus qu’à enregistrer l’image au format .jpeg par exemple si on veut publier l’image sur internet… (d’ailleurs voilà l’image finale )

    Cliquer sur limage

    Cliquer sur l'image

Page précédente